News/Actualités

Publications

Histoire de l’histoire de la tapisserie et des arts décoratifs, essais réunis par Pascal-François Bertrand, Editions Esthétiques du Divers, 2016. ISBN : 978-2-9533041-7-6. Lien éditeur

La tapisserie a longtemps été étroitement liée à la peinture, puis à l’architecture. Elle est aujourd’hui rangée parmi les arts décoratifs qui constituent une des quatre catégories d’arts, la plus récente puisqu’elle a ainsi été désignée au cours du XIXe siècle, les trois autres plus anciennes, la peinture, la sculpture et l’architecture, composant ce qu’il est convenu d’appeler les beaux-arts. Les arts décoratifs sont définis par trois qualités : 1) leur capacité à orner, à décorer ; 2) leur fonctionnalité, les arts décoratifs sont utiles ; 3) leur caractère multiple, ce qui renvoie à la notion de reproductibilité. Ils sont généralement étudiés selon trois principes directeurs : la fonction, la technique et le style. Cet ouvrage a pour objet d’analyser la façon dont les notions fondamentales que sous-tend l’art de la tapisserie ont été utilisées dans l’écriture de l’histoire et d’étudier les conditions de l’élaboration de cette histoire, tant d’un point de vue historique, qu’institutionnel, philosophique et idéologique. Cela nécessite de replacer cette histoire au sein de l’histoire des arts décoratifs et celle-ci à l’intérieur de l’histoire de l’art. Il résulte essentiellement des travaux d’un séminaire tenu dans le cadre d’un programme de recherche en sciences humaines et sociales : « Arachné ».

Le volume de la collection Studies in Western Tapestry (SWT 7) Portrait and Tapestry/Portrait et tapisserie, Pascal-François Bertrand et Philippe Bordes (eds.) vient de paraître chez Brepols. Lien éditeur

Pascal-François Bertrand, La peinture tissée, Théorie de l’art et tapisseries des Gobelins sous Louis XIV, Presses Universitaires de Rennes, 2015. Lien

Cet ouvrage revient sur les tapisseries transposant dans le grand format des peintures et dessins de Raphaël, Giulio Romano, Nicolas Poussin et Pierre Mignard. Il s’agit d’interroger le sens de la pratique de la copie en tapisserie dans un contexte d’art de cour où le système de la représentation royale est extrêmement codifié.

Les communautés d’arts et de métiers : le tapissier, études rassemblées par Pascal-François Bertrand, Les Cahiers du Centre François-Georges Pariset n° 9, Presses Universitaires de Bordeaux, 2015. Table des matières

La thèse de Barbara Caen, Renaissance d’un médium artistique. La tapisserie en France et en Belgique au XIXe siècleest maintenant en ligne sur le site web de la Bibliothèque de l’Université de Zürich, Suisse. Lien

Reconstitutions 3D

Deux reconstitutions virtuelles de décors montrant des tapisseries ont été réalisées en collaboration avec l’unité de recherche Archéovision (UMS 3657). Elles sont visibles en cliquant sur les liens suivants :

Reconstitution du décor de la cathédrale de Reims lors du sacre de Louis XV (1722) http://archeotransfert.cnrs.fr/communication/arachne/Reims_FR/index.html

Reconstitution du décor de l’église du Gesù à Rome pour le centenaire de l’Ordre (1639) http://archeotransfert.cnrs.fr/communication/arachne/Gesu_FR/index.html

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *